Vous êtes ici : >

Démat des factures : le passage à l'acte

Source Archimag.com par Bruno Texier

C'est un chiffre colossal. 42 milliards de factures devraient être dématérialisées dans le monde en 2015. Voilà qui ravira les écologistes et les protecteurs de la nature car c'est autant de papier qui sera sauvegardé ! Mais c'est aussi une bonne nouvelle pour les entreprises.  La facturation électronique permet en effet aux entreprises de réaliser de substantielles économies. C'est le cas, notamment, au Danemark où leur gain s'élève à 50 millions d'euros par an !

 En France, François Hollande rappelle régulièrement son engagement dans la dématérialisation documentaire de l'Etat. Et la fameuse Loi Macron comporte un volet consacré à la facturation électronique. Ainsi, à partir du 1er janvier 2017, tous les fournisseurs de l'Etat (collectivités locales et organismes publics) devront entamer leur migration vers la facture électronique.

Pour les particuliers, le passage à l'acte est déjà une réalité. Cela fait en effet plusieurs années que les opérateurs téléphoniques, les fournisseurs d'électricité et les banques envoient des factures électroniques à leurs clients. Cette transition s'est déroulée sans incident notable. 

Du côté des relations entre entreprises (B2B), le mouvement est également amorcé. Selon une enquête du cabinet Markess, 60 % des organisations interrogées échangeaient tout ou partie de leurs factures B2B au format numérique en 2009. Elles étaient 71 % en 2014 et devraient être 83 % en 2016.

Retrouvez l'intégralité de l'article en cliquant ici.